Rechercher

Interview avec le professeur Humberto Rocha,

Doyen de l’école universitaire Vasco de Gama à Coimbra


Bonjour Monsieur le Professeur,

Pourriez-vous vous présenter, s’il vous plaît, et présenter l’ecole universitaire Vasco de Gama, une institution universitaire spécialisée dans la médecine vétérinaire?

Je suis docteur en médecine vétérinaire depuis 1986 (Lisbonne). J’ai obtenu mon diplôme en production animale (Lisbonne, 1987) et j’ai obtenu mon doctorat. Diplômé de l’Université d’Aberdeen (1993) sur le sujet de thèse suivant : «Régulation du métabolisme des protéines musculaires chez les ruminants». Auparavant, je donnais des conférences à l’Université Egas Moniz et à l’Université de Trás-os-Montes et Alto Douro. Actuellement et depuis le début (en 2000), je suis enseignant à EUVG, où je suis devenu doyen en 2005. Je donne actuellement des cours sur la sécurité alimentaire et la technologie.

Je suis consultant senior auprès des entreprises de viande et d’agriculture les plus importantes au Portugal et à l’étranger, impliqué dans de nombreux projets de recherche tels que «BovINE EU».

J’ai été directeur technique, directeur des opérations et directeur de site dans de nombreuses industries de la viande au Portugal et en Uruguay, avec des périodes à moyen terme au Royaume-Uni et au Brésil. J’ai une grande expérience du développement et de la conception de nouveaux produits et une vaste expérience des relations avec les associations de producteurs (clubs de producteurs) au Royaume-Uni, au Brésil, en Uruguay et au Portugal. J’ai également travaillé en tant que responsable qualité chez le plus grand détaillant portugais.

L’Ecole Universitaire Vasco da Gama (EUVG) est un établissement d’enseignement supérieur qui a été crée en l’an 2000, et s’est spécialisée dans les sciences vétérinaires au fil des années. La formation et les activités scientifiques de l’EUVG sont spécialisées en medecine vétérinaire, qui a récemment été renforcé par l’a formation sciences bio-vétérinaires (licence).

L’EUVG a participé à plusieurs projets de recherche dans les domaines de la santé animale, de la pathologie expérimentale, de la biosécurité et de la sécurité alimentaire, des biotechnologies de la reproduction et de la médecine régénérative, en collaboration avec d’autres centres de recherche.

L’EUVG dispose de neuf laboratoires opérationnels: Anatomopathologie / Nécropsies et Anatomie, Parasitologie, Biochimie, Microbiologie, Histologie, Histologie et Pathologie, Biotechnologie, Biologie cellulaire et moléculaire; L’Hôpital Vétérinaire Universitaire de Coimbra (HVUC), créé en 2014, est une unité de référence dans la région et génère des matrices biologiques très diverses, qui ont ouvert la possibilité de développer des recherches allant des études épidémiologiques à l’utilisation de biomatériaux et de cellules souches. Les unités d’enseignement pour les animaux de ferme et les chevaux se trouvent en dehors du campus, à la ferme bovine Cioga Unit et au centre équestre de Coimbra.

Pourriez-vous nous dire pourquoi l’internationalisation des candidatures était pour vous essentielle pour votre école vétérinaire?

L’EUVG a toujours été une école très ouverte à la communauté professionnelle depuis son ouverture en 2000. Nous avons été la première école vétérinaire au Portugal à avoir une formation vétérinaire externe. Avec l’apparition d’étudiants francophones, cela a eu un impact organisationnel et culturel, mais aussi au niveau du réseau avec les vétérinaires praticiens et d’autres organisations vétérinaires françaises. Cela a rendu EUVG plus ouverte à la profession de vétérinaire. Par ailleurs, ces faits se sont produits lorsque le taux de natalité au Portugal a diminué, ce qui a eu un impact considérable sur le nombre d’étudiants qui déposaient leurs candidatures chaque année. Sur le plan pédagogique, l’arrivée des étudiants français était un grand défi pour toute la communauté académique (personnel académique, personnel non académique et étudiants). En outre, la mobilité croissante des individus s’est faite principalement sur le territoire européen, mais aussi dans le monde entier. Nous pouvons affirmer que le nombre croissant d’étudiants Internationaux au sein de notre université a renforcé la valeur de notre diplôme de Master intégré en médecine vétérinaire (bac +6), qui répond aux normes européennes et mondiales, avec de nombreux exemples d’anciens diplômés travaillant à l’étranger.

Autre élément important, le nombre d’étudiants étrangers augmente d’année en année en raison du positionnement stratégique du Portugal. Par exemple, en 2011/2012, l’Université de Coimbra comptait 14% d’étudiants étrangers. Suivant cette tendance, pour l’année académique 2019/2020, le gouvernement portugais (Ministério da Ciência, Technologia e Ensino Superior) a augmente le nombre de postes disponibles à 2500 pour les étudiants étrangers. Enfin, je voudrais mentionner que, depuis le début, l’EUVG est une école universitaire très populaire pour les étudiants en mobilité mais aussi en Erasmus

L’EUVG a reçu en 2017 un prix en tant que 1re université vétérinaire privée au Portugal.

Le 29 juin 2016, l’agence nationale d’accréditation de l’enseignement supérieur (A3ES) a délivré un nouveau droit d’exercice pour une période complète de 6 ans sans condition (acréditation optimale).

Pour moi, c’est un réel plaisir de voir également les réalisations de la communauté universitaire EUVG, notament le personnel académique récompensé par le titre de «vétérinaire de l’année – grands animaux» ou « le prix de l’innovation » décerné à EUVG StartUp en médecine vétérinaire régénérative.

Quelle est la particularité principale de votre école?

Notre objectif principal est l’éducation centrée sur l’étudiant, qui peut être révélée par les actions suivantes:

1 – Prise en charge à l’arrivée des étudiants à l’Université, au travers le programme «intégration des nouveaux étudiants»;

2 – Management des parcours académiques, en aidant les étudiants à choisir les meilleures options chaque année, en tenant compte de la disponibilité individuelle de leur système ECTS;

3 – Avoir une méthode d’enseignement par tutorat, avec un petit nombre d’étudiants dans les cours pratiques, essayant toujours d’identifier les attentes des étudiants afin de répondre à leurs choix professionnels;

4 – L’EUVG propose un large éventail de cours optionnels, la plupart d’entre eux couvrant les domaines émergents de la profession vétérinaire;

5 – Nous sommes l’unique école au Portugal où les étudiants se forment partiellement à l’exterieur, en contact avec les acteurs du métier dès le troisième semestre de formation. Chaque année, les étudiants passent un mois au minimum dans un hôpital ou une clinique vétérinaire, un laboratoire, un abattoir ou un autre établissement lié à la profession. En fin d’étude, chaque élève rédige un mémoire avec l’aide d’un tuteur, qui est ensuite présenté devant un jury.

6 – Nous impliquons beaucoup les étudiants dans la gestion pédagogique de l’école, afin d’améliorer nos méthodologies et nos pratiques d’apprentissage;

7 – Chaque année universitaire, nous organisons plus de 50 séminaires dans nos locaux sur les multiples sujets relatifs à la formation vétérinaire. Une grande majorité d’entre eux sont présentés par des experts de la profession.

Tous ces efforts contribuent dans une large mesure à notre niveau élevé d’employabilité, supérieur à 90% (à 6 mois).

Êtes-vous membre de l’association européenne des écoles vétérinaires?

Oui, l’EUVG est un membre affilié d’EAEVE.

L’objectif de Gilles BELISSA et de l’équipe de GEDS semble clairement offrir les meilleurs candidats francophones à votre institution. Considérez-vous que cet objectif est atteint en ce moment?

Oui pleinement. Pour les raisons déjà mentionnées. Les critères utilisés pour sélectionner tous les étudiants qui postulent à l’EUVG sont très stricts. En conséquence, tous les étudiants sélectionnés remplissent toutes les conditions imposées par la loi portugaise et les règlements de la DGES, et les notes obtenus par ces étudiants européens au sein de notre institution prouvent que nous avions raison.

Estimez-vous que ce partenariat est compatible avec les règles de la DGES, l’institution publique en charge des candidatures à l’enseignement supérieur au Portugal?

Toutes les procédures de candidature et d’admission de tous nos étudiants sont, bien sûr, conformes aux règles strictes de la loi portugaise et à la réglementation de la DGES.

Pourquoi suggérez-vous à tous vos candidats francophones de postuler via la plateforme GEDS?

La plateforme d’application GEDS est très fluide et conviviale, ce qui permet plus d’efficacité et la centralisation des informations, garantissant la sécurité des données de nos candidats.

Pourquoi est-il si important pour vous que GEDS ne facture aucun frais aux candidats de l’EUVG?

GEDS agit en tant que société de conseil pour l’ACVG (l’association propriétaire de notre université) afin de faire le pont entre les candidats francophones et notre école. Pour plus d’objectivité, il est preférable que notre partenaire ne facture rien aux candidats.

En conclusion, êtes-vous satisfait du travail effectué par Gilles BELISSA et l’équipe GEDS et pourquoi souhaiteriez-vous que tous les candidats francophones soient candidats via GEDS?

L’EUVG est heureuse de recevoir toutes les candidatures, et notament celles venant de GEDS. Nous sommes ravis de travailler avec les équipes de GEDS, qui font un travail très professionnel. 

255 vues

© 2020 par Pierre Créations Consulting

  • LinkedIn
  • Facebook
  • Instagram
  • Twitter